Audi R8, un V10 de 610 chevaux Par Hanane EL Yazidi le 01 août 2016 à 18h08

Après la première génération qui était née en 2007 à Paris, Audi, et après 8 ans de carrière, donne existence à la R8 seconde génération. Il s’agit d’une évolution, mais qui conserve, pourtant, les mêmes proportions et la même architecture. Les principales nouveautés sont à noter au niveau mécanique ; un V10 en deux puissances fera son apparition.

audi-r8-cabriolet-exterieur 

Avec 27 000 exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement, l’Audi R8 première génération a réalisé un véritable succès commercial. Produite à Neckarsulm en Allemagne, elle fût présentée au mondial de l’automobile de Paris en 2006, avant qu’elle soit officiellement commercialisée en 2007. Le constructeur compte continuer dans la même voie avec cette 2e conception dévoilée pour la 1ere fois au salon international de l’automobile de Genève en 2015.

Style et design

La silhouette de cette nouvelle génération, reste un peu près identique à celle de la précédente, à l’exception de quelques effets de style. La face avant est dotée d’une nouvelle calandre Single Frame, avec des nouveaux feux laser et de nouvelles jantes de 19 pouces. La face arrière, elle, reçoit un nouveau spoiler en carbone. Notons également, la disparition des slideblades latéraux qui constituaient l’un des éléments distinctifs de sa devancière, ils sont désormais remplacés par deux éléments séparés.

Quid de l’habitabilité

audi-r8-interieuraudi-r8-cabriolet

A bord, la R8 suit la tendance et fait la part belle au digital, avec un écran TFT (Virtual Cockpit) 12.3 pouces, inauguré par la TT. L’ambiance à l’intérieur est très sportive, avec l’implantation de commandes de climatisation en suspension, une position de conduite type Monoposto (un arc de cercle isolant l’espace dédié au conducteur), ou encore quelques détails sur le volant tel le bouton de démarrage.

Cette version pèse 1450 kg, soit moins de 50 kg que sa devancière, grâce à sa structure en aluminium et en composite à base de carbone, affichant des émissions de Co2 de 289 g/km. Bien que la voiture affiche un comportement routier dynamique, et que sa direction électrique soit très douce en zone urbaine, elle devient toutefois dure sur les longs trajets.

Un V10 de 610 ch.

audi-r8-jantes-alluCoté mécanique, et contrairement à la précédente R8 dotée d’un V8, cette nouvelle génération est uniquement disponible en V10 atmosphérique, 5.2 l qui se décline en deux puissances : 540 pour un couple de 540 Nm. et 610 ch. avec 560 Nm. de couple. Le tout est associé à une transmission S Tronic 7 rapports à double embrayage, avec le système Quattro. La marque a également opté pour quelques technologies notamment ; l’Audi Cylinder On Demand, une technologie qui permet la coupure de l’alimentation lors des phases de vitesses stabilisées, sur la moitié des cylindres de manière à abaisser la consommation.

 

 

les points forts

  • Design réussi/ bonne habitabilité/ confort. -
  • Direction précise/ bon freinage et visibilité avant très bonne.
  • Mécanique puissante/ grand réservoir de 90 litres permettant une autonomie allant de 600 à 650km.
  • Equipement de qualité et finition de bonne facture.
  • Voiture pratique aussi bien en ville que sur les longs trajets.

les points faibles

  • Tarifs élevés et options très chères.
  • Petit volume de coffre. -
  • Rétrovision médiocre à cause de l’inclinaison de la vitre arrière.
  • Consommation élevée.
  • Les garages sont rares pour l’entretien.