Nissan Murano 2017 : Aussi unique que confortable Par Michelle BRETAGNE le 06 janvier 2017 à 02h01

Nissan Murano 2017 vise à combattre ses rivales, BMW X5 ou encore Hyundai Santa Fe, avec une nouvelle identité stylistique. Une voiture luxueuse dans toutes ses descriptions, mais aussi pratique que performante, est donc attendue pour 2017.
nissan-murano-2017

S’inspirant principalement du concept Resonnance, dévoilé au salon de Detroit 2013, la 3e génération du Murano fut lancée pour la première fois en 2014 à l’occasion du salon de New York. Ainsi, ce qui caractérise cette version, c’est surtout la nouvelle distinction stylistique de la marque présentée sous forme d’un « V » chromé sur la face avant, ses phares en boomerang, ou encore son toit flottant.

Plus simple, plus pratique !

planche-de-bord-nissan-murano-2017A l’intérieur, le Murano 3 opte surtout pour la simplicité avec moins de commandes inutiles sur le tableau de bord.  Ainsi, des systèmes et fonctions seront simplement gérés depuis l’écran tactile de 8 pouces, qui fait la console centrale du véhicule. D’autres équipements font également leur apparition, on cite : le freinage d’urgence automatique, le régulateur de vitesse, la détection des angles morts, ou encore la caméra 360°. Par conséquence, la position de conduite est splendidement convenable.

Bien que le Nissan Murano 2017 n’offre pas trois rangées de sièges comme c’est le cas pour un certain nombre de ses concurrents, mais son intérieur est suffisamment spacieux pouvant accueillir jusqu’à cinq passagers, avec des sièges en cuir luxueux. En revanche, on note une visibilité moins bonne, avec une capacité de remorquage un petit peu timide par rapport aux modèles du même segment.

Poids plus léger ! 

nouveau-muranoLa première des caractéristiques à être revues par le constructeur japonais sur cette conception, est le poids du véhicule. En utilisant des matériaux plus légers (Aluminium), la Nissan Murano 2017 gagne en poids avec moins de 50 kg. Cela contribue également à améliorer l’aérodynamisme de la voiture, et donc de réduire la consommation du carburant.

Vendu à presque 50 000 euros en France, le Murano 3e génération, est offert en quatre niveaux de finition (S, SV, SL et Platinum). Toutes, offrent des équipements et des dispositifs de sécurité, de haute technologie mais aussi de confort.

260 ch. contre 255 ch. pour le V6

Sous le capot, le véhicule garde toujours le même V6 3.5 litres en essence. Petit changement par contre ; il développe désormais 260 ch. pour un couple de 325 Nm, contre 255 ch. pour la version précédente. Pouvant être associé à une boite Xtronic à variation continue, comme à une transmission intégrale mais seulement en option. Finalement, un moteur diesel est également au programme, il s’agit du 2.0 l DCi 4 cylindres.

les points forts

  • Design original / fiable.
  • Motorisation silencieuse / bon rapport qualité/prix
  • Qualité de finition / confortable.
  • Equipements de sécurité.
  • Bon comportement routier/ agrément de conduite.

les points faibles

  • Grand rayon de braquage.
  • Consommation élevée.
  • Petit coffre/ seuil de chargement élevé.
  • Pas de grand choix au niveau des motorisations.
  • Boite de vitesse pas très adaptée à la conduite sportive.