Audi A7 deuxième génération : l’heure de passer la main prévue pour 2018 Par Michelle BRETAGNE le 08 juin 2017 à 16h06

La berline basse aux quatre anneaux se renouvelle et prépare son come-back pour une première apparition cet automne, à l’occasion du prochain Salon de Francfort, prévu en septembre prochain. La deuxième génération de l’A7 prévoit de discrètes évolutions au niveau de son faciès et emprunte certains éléments au concept Audi Prologue, la routière aura aussi droit à une inédite version hybride.

nouvelle-Audi-A7-deuxième-génération-2018

Nouveau faciès avant légèrement revu

La future Audi A7 devrait voir le jour en 2018 et profite de quelques évolutions par rapport à l’actuelle génération. Elle s’inspire à l’instar des Audi A6 et A8 du concept Audi Prologue et reprend notamment sa calandre, aux lignes plus marquées, sans pour autant renoncer à sa touche aisément identifiable, spécialement sa poupe façon fastback.

En outre, la nouvelle A7 affiche des dessous différents pour un aspect moins tranché que l’actuelle A7. Au niveau des optiques avant et arrière, ceux-ci semblent avoir été remodelés pour être plus affûtés et élégants que jamais. Le pavillon est fuyant, les surfaces vitrées latérales sont réduites, ainsi que le grand hayon en pente douce sans omettre un aileron escamotable.

Reposant sur la plateforme MLB Evo, également existante sur la future A8, la grande berline allemande maintient ses opulentes proportions, tout en s’allégeant d’environ 100 kg sur la balance, grâce à un subtil mariage d’aluminium et d’aciers à très haute limite d’élasticité. La voiture sera un peu plus grande que l’A7 actuelle avec ses 4,97 m et permettrait aux passagers arrière d’avoir un peu plus de place. Son poids est aussi diminué d’environ 100 kg par rapport à l’actuelle.

Un condensé de nouvelles technologies

Si l’arsenal sécuritaire, dont disposent les derniers modèles de la firme d’Ingolstadt, répond présent, la nouvelle Audi A7 retrouve la même disposition déjà vue sur le concept Q8. Comme sur la future Audi A8, la nouvelle Audi A7 sera une vitrine technologique pour la firme aux quatre anneaux. L’habitacle se débarrasse de la molette MMI et réduit le nombre de boutons et aura droit à trois écrans : le “Virtual Cockpit” qui remplace les cadrans de l’instrumentation en plus des deux afficheurs tactiles pour gérer les principales fonctions.

Plus de caméras vidéos se greffent tout autour de la voiture ainsi qu’un système de reconnaissance vocale plus soigné pour piloter divers équipements, d’inédits systèmes d’aide à la conduite avec nouveaux capteurs à ultrason, radars, lasers. Pis encore, la conduite autonome se démarquera par une future option permettant à la voiture de se garer de manière autonome dans les parkings via une application.

Bientôt une déclinaison hybride rechargeable et électrique ?

Quant au compartiment moteur de cette Audi A7, il accueillera de sobres moteurs quatre-cylindres. Outre ces derniers, l’Audi A7 reprendra aussi les V6 essence et diesel du Q7. Un V8 et une version plus écolo, 100% électrique ou hybride rechargeable e-tron, pourraient aussi venir compléter la gamme.

Prévue pour 2018, la berline devrait continuer à chasser sur les terres de la BMW Série 6 Gran Coupé et de la Mercedes CLS. Côté tarif, l’actuelle auto est disponible à partir de 60.250 €.