C’est lors de la grande conférence Tech européenne « Web Summit » que Renault a signé un accord stratégique avec la société Chronocam. L’objectif principal derrière ce partenariat est de mettre en place une nouvelle technologie, et comme résultat une Renault en conduite autonome.

Renault en conduite autonome

Mise en circulation de véhicules totalement autonomes, tel est le but derrière le développement de la conduite autonome. La Start-up parisienne Chronocam a crée des capteurs de visions inspirés de l’œil humain pouvant offrir aux véhicules une technologie de vision artificielle. Dans le même sens cette technologie permettra d’étendre les capacités des aides à la conduite et de la conduite autonome.

 

Pour une Renault en conduite autonome mais également pour la sécurité

Outre l’aspect autonome, Renault cherche également, derrière cette technologie, à rendre ses véhicules parmi les modèles les plus sûrs du marché. Il mise alors sur l’aspect sécuritaire, puisque ce nouveau concept modèle baptisé “Next Two”  de Renault en conduite autonome permet la détection rapide des personnes et des obstacles sur la route, avec une possibilité de détecter et de s’adapter aux conditions environnementales. Elle devrait donc permettre d’éviter les collisions, protéger les piétons, détecter les angles morts ou encore assister le conducteur. Une vraie innovation qui marquera une nouvelle étape dans le domaine de la voiture autonome.

Vers une conduite autonome

Une Renault en conduite autonome aspire aujourd’hui à ce qu’il soit le premier constructeur à doter ses véhicules de cette technologie innovante. La marque au losange compte développer une conduite « sans mains et yeux fermés » sur des modèles de grande série à un tarif abordable. Par ailleurs, Renault n’a pas encore annoncé la date de l’installation de cette technologie sur les véhicules de série.