Comment réparer un pneu soi-même et quand ?

Savoir quand doit-on réparer un pneu de sa voiture et comment ? C’est la question qui préoccupe tout conducteur ou propriétaire de véhicule. En effet, vérifier la qualité et l’état de ses pneus est chose indispensable pour contrôler les témoins d’usure du pneumatique. Le but est donc d’assurer la sécurité et éviter le risque de crevaison en route.

Pneu usé ?

témoin-usure-pneuUne inspection d’usure doit être faite tous les 3000 km, les sculptures du pneu sont aussi à prendre en considération. Or, un pneumatique, dont la profondeur des sculptures est inférieure à 1.6 mm, doit impérativement être changé. En effet, le témoin d’usure est l’indice qui permet de savoir si un pneu est usé ou pas. Pour le lire, il suffit de vérifier la bande de roulement, la hauteur de sa sculpture reflète l’état du pneu. Si cette dernière est plus haute que le témoin d’usure cela veut dire que le pneu est en bon état.

Changer ses pneus soi-même !

changer-un-pneuLes tarifs de monter ses pneus deviennent de plus en plus cher dans un garage. Mais, aujourd’hui il est devenu possible de le faire soi-même. Pour se faire, un matériel approprié et des connaissances spécifiques dans le domaine sont exigés pour pouvoir mener à bien l’opération en respectant les règles essentielles. Ainsi, l’opération du montage ou démontage des pneus nécessite de respecter certaines procédures relatives à l’équilibrage et au gonflage du pneumatique.


Installer-pneuRéparer un pneu soi-même nécessite comme matériel : une décolleuse, démonte-pneu, une pompe et un mano. Or, les étapes pour démonter le pneu se présentent comme suit :

  • Mettre la voiture à la position park.
  • Soulever le véhicule du sol à l’aide de la décolleuse, pour pouvoir enlever la roue.
  • Démonter l’obus de valve.
  • A l’aide des démonte-pneus qu’on place délicatement entre la jante et le pneu, on enlève ce dernier.
  • Installer le nouveau pneu.
  • Remonter l’obus de valve.
  • Gonfler le pneu à l’aide de la pompe.

Gonflage à l’azote, quels avantages ?

gonflage-azoteOutre l’air, un pneu peu être gonflé avec de l’azote et cela s’avère bien avantageux pour le pneumatique. Et ce, parce que :

  • – L’azote aide à éviter l’échauffement du pneu.
  • – Échappe le pneu de subir les effets de la dilatation/condensation.
  • – Aide à éviter les risques d’éclatement.
  • – L’azote est plus avantageux et plus stable que l’air : il est sec et inflammable.
  • – Contrairement au gonflage par l’air comprimé, le gonflage à l’azote permet au pneumatique de garder la même pression même quand la température change.

Équilibrage des pneus

equilibrage-pneusRépartir le poids de la roue d’une manière précise et uniforme, tel est le principe sur lequel repose l’opération d’équilibrage de pneus. Cela se fait en plaçant des contrepoids dans les jantes.  Une opération qui est indispensable après chaque changement de pneu. Mais malgré cela, les fabricants ne parviennent pas à établir un équilibre parfait pour un pneu, puisqu’il y a toujours une partie du pneu qui est plus lourde ou plus légère que l’autre. Mais en quoi consiste exactement cette opération et à quoi sert-elle ?

  • Assure la sécurité.
  • Évite une usure prématurée des pneus.
  • Élimine les vibrations au volant.
  • Aide à éviter l’usure des organes de suspension.
  • Évite l’usure des organes de direction.

Bon à savoir !

Un pneumatique passe par plusieurs étapes pour sa fabrication, de la matière première, au produit semi-fini pour enfin arriver au produit final. Cela commence d’abord par la fabrication de la gomme à partir du caoutchouc qui est mélangé avec des huiles et d’autres matières travaillées différemment. Le tout passe ensuite par l’assemblage, la cuisson et finalement le contrôle.

Enfin, il est possible de monter des pneus avec un indice supérieur à celui déjà monté sur le véhicule, par contre il est impossible de monter des pneus de valeurs inférieures.

D’une autre part, la connaissance du système de contrôle automatique de la pression des pneus ou TPMS, est requise afin de compléter l’entretien de ses pneus. C’est l’objectif d’un article séparé spécial TPMS.