La BMW M5 2017 prend du galon 

La mystérieuse nouvelle BMW M5 2017 monte en grade à tous les niveaux dans sa dernière refonte : emprise,  habitabilité et tenue de route sont revus à la hausse. Loin de perdre son caractère, même après trente ans de carrière, l’icône du blockbuster Fast and Furious cache sous ses formes musculeuses, un tonitruant V8 suralimenté. Nul besoin de patienter jusqu’à février pour se faire une idée sur cette berline sur-vitaminée.

Maintenant que la BMW Serie 5 est révélée au grand jour, les aficionados n’en peuvent plus d’attendre d’en découvrir la version Motorsport qui devrait damer le pion à la Mercedes-AMG E63 S et sa cavalerie de 600 chevaux. La rivale bien affutée ne fait pas les choses à moitié, repoussant les limites dynamiques avec sa transmission intégrale intelligente, qui permet de fait abstraction, au gré, des deux roues motrices. Une idée tellement ingénieuse qu’elle a aussitôt été reprise par BMW.

Des airs de ressemblance avec la Série 5

La BMW M5  2017 a des airs de Série 5 à l’allure simplement plus sportive.  Ainsi est établie la généalogie de BMW. Or, la berline sportive se démarque tout de même par ses boucliers avant plus massifs et suffisamment aérés pour garantir un meilleur refroidissement, le pourtour de ses naseaux et ses ouïes d’air siglés “M5”, ses roues en alliage léger de 19 pouces camouflant des étriers bleus estampillés “M”. Or, en touche finale, son becquet de coffre qui parachève l’allure bichonnée et sportive de la BMW M5. Mais ce n’est pas tout puisqu’il convient d’ajouter ses quatre sorties d’échappement enchâssant un imposant diffuseur.

Un habitacle cossu digne d’une limousine

Esthétiquement, c’est du sans faute. Acérée, faite de lignes fuselées et de courbes arquées sur les flancs, le groin au ras du sol, la nouvelle BMW M5 2017 paraît déjà se mouvoir sans avoir fait chauffer les roues.

À bord, aisance et matériaux éthérés sont au rendez-vous portés par le travail d’orfèvre du tuner bulgare, Vilner.  Le cockpit ultra cossu de ce vaisseau amiral fait la part belle à la sellerie cuir qui habille le volant, le frein à main, les sièges et les panneaux de portes. On notera également la présence d’Alcantara, agrémenté par la fibre de carbone qui se greffe sur le tableau de bord, la console centrale et les portes. L’habitacle se dote de tout l’apparat pour dompter l’extraordinaire puissance de la M5 tout en permettant aux occupants de se délecter de chaque kilomètre parcouru.

bmw-m5-coussinsAjoutons à cela des sièges chauffants au maintien plus sportif déclinés en un choix de teintes exclusives allant du noir à l’Orange Sakhir en passant par Pierre de Lune. La prochaine BMW M5 se révélera par ailleurs plus agile en augmentant sa part d’aluminium et d’aciers ce qui se traduit par un allégement de quelques 100 kilos.

La nouvelle BMW M5 2017 s’enorgueillit de ses dimensions plus généreuses qui font en sorte que l’habitacle soit opulent, digne du confort des berlines classe affaires de la même lignée. On ne s’y sent pas engoncé et la lumière inonde l’intérieur.

La nouvelle BMW M5 2017, souveraine de la plaisance

En fait, l’ambiance sportive de la BMW M5 est renforcée par un volant plus épais, gainé de cuir, qui inclue palettes de changement de vitesses et appuie-pouces ergonomiques et permet de switcher d’une fonction à une autre intuitivement, du levier de changement de vitesse, au téléphone et système audio. En effet, le conducteur n’a besoin que d’un coup d’œil sur la console centrale pour accéder aux systèmes de la voiture, tels que la boîte de vitesse à embrayage double, l’indicateur de changement de vitesse ou encore la température de l’huile.

La BMW M5 est allée jusqu’au bout des détails les plus infimes. Les fignolages et le soin apporté aux finitions est nettement de haut niveau. Il suffit pour s’en convaincre d’examiner les écrans et les systèmes multimédia embarqués, la qualité des inserts, sans omettre l’ergonomie et les rangements.

Propulsion ou quatre roues motrices ?

La BMW M5 se met à la page et propose une assistance maximale au conducteur de basculer d’un mode de transmission à l’autre : deux ou quatre roues motrices, via une commande qui permettrait d’une pression de bouton de décrocher le train avant et transformer le bolide en pure propulsion.

La M5 embarque une pléthore d’aides à la conduite

La BMW M5 ne s’arrête pas en si bon chemin en matière d’offre technologique et confirme son excellence en matière de conduite automatisée. Le contrôleur iDrive tactile, l’afficheur tête relevée avec mode M spécifique qui projette les informations de conduite sur le champ visuel du conducteur, les systèmes de caméras intégrés. Ainsi, le système Vision nocturne BMW qui repère et éclaire tout ce qui bouge dans l’obscurité figurent au menu des systèmes d’assistance au conducteur pour une expérience de conduite optimisée et sécurisée.

Une nouveauté sous le capot ?

La nouvelle BMW M5 2017 booste ses mécaniques et les performances sont assurément à l’avenant comme un 0 à 100 km/h abattu en 3,9 secondes ou une vitesse de pointe bridée à 305 km/h. Dans les entrailles de la M5, se loge le V8 Biturbo dont la puissance devrait débiter 700 ch dans une cylindrée de 4 litres. En bref, la M5 2017 doit sa prodigieuse discrétion et sa très bonne tenue de route à la calibration ferme de ses suspensions. Le conducteur ne se fait pas brasser et profite d’une conduite fluide.

Prix estimé de cette nouvelle BMW M5 2017

La nouvelle M5 pourrait faire ses débuts physiques à l’occasion mondiale du salon de Genève avant un début de carrière annoncé pour 2018. Son tarif n’a pas encore été officialisé mais, il est d’ores et déjà annoncé à partir de 117.000 euros. Enfin, la liste d’options est longue, malgré une  dotation de base déjà bien approvisionnée. Pour plus de puissance, le Pack Performance à 8.400 euros ou le Pack Experience M à 2.200 euros sont proposés.