Lancée en 2012, la Renault Clio est l’une des voitures les plus vendues du groupe. Ce best-seller a bénéficié d’un restylage à la rentrée 2016 avec au menu de légères retouches esthétiques, mais surtout des versions et des équipements inédits. C’est l’occasion de repasser la Renault Clio au peigne fin !

renault-clio-rs-auto

Si la Renault Clio offre des attraits indéniables, dont des améliorations portées à l’habitacle et une présentation globale qui se retrouve améliorée grâce notamment aux chromes satinés et aux matériaux «souples» du haut de planche de bord ou encore côté ergonomie, sa belle amplitude de réglages du volant et des sièges, ses commandes faciles d’accès et son levier de vitesse tombant aisément sous la main, sans omettre le duo de systèmes d’exploitation sur écran tactile.

Elle fait néanmoins figure de mauvaise élève à quelques niveaux. l’habitabilité aux places arrière n’est pas irréprochable aussi bien que la qualité de la finition et des matériaux, en deçà de la Clio 3.

Quelques avis des propriétaires

Avis convergents sur les suspensions Renault Clio

Les propriétaires pointent aussi du doigt la fermeté des suspensions qu’ils trouvent raides contrairement aux moelleux amortisseurs des précédentes générations. L’insonorisation et les bruits de roulement d’air sont en net retrait ; la visibilité arrière laisse à désirer ; seul le bas des portières est protégé ; il n’y a pas de boite mécanique au catalogue sur la version R.S, le choix se limite à une boîte manuelle robotisée EDC.

Changement de version

Je suis passé d’une Clio IV 0.9 TCe 90 ch un peu trop poussive à mon goût à une 120 TCe et je peux vous dire que cette version ne démérite pas et ce pour une consommation à peine supérieure, voir inférieure sur autoroute et un moteur moins aux abois. Perso je préfère pour ses prestations globales et sa polyvalence, la 120 ch avec son 4 cylindres, bien plus équilibrée en usage quotidien. De plus en finition GT, la finition et un cran au-dessus et ça se remarque à vue d’œil.

Carrosserie peu sécurisée

Le bas de caisse est très salissant, sans parler du manque de joints au niveau des portières, les poussières pénètrent dans l’habitacle.

Clio 4, plus chère est moins équipée!

De mon côté, mon avis sur Renault Clio 4, fait un grand retour en arrière pour ce modèle, puis tout l’accent a été mis sur l’apparat, et le reste a été bâclé. Elle est plus chère et moins bien équipée et pourtant elle se vend comme des petits pains. Seul point positif : la fiabilité du moteur électrique mais sinon la visibilité arrière est mauvaise, le réservoir d’essence trop petit, les plastiques sont dures partout, les places assises sont trop étroites.

Mon modèle Clio 4 est trop bruyant!

J’ai une Renault Clio 4 IV 1.5 DCI 90 INTENS ECO2. Sa mécanique est fiable, la conduite agréable et elle a une bonne tenue de route. En revanche, mon avis sur la Renault Clio 4 c’est qu’elle est trop bruyante dès qu’elle frôle les 80 km/h. La consommation est excessive de 5 l/100, alors qu’elle était annoncée sur les prospectus à 3.1 l aux 100 pas étonnant qu’elle pollue. Il n’y a pas de double joints aux portières ce qui explique pourquoi les bas de caisse sont toujours très sales.

Ma Clio n’est pas parfaite mais convenable!

J’ai déjà parcouru 15 000 km avec ma Renault Clio 4 IV 0.9 TCE 90 INTENS E6 et pour le moment elle est impeccable pour une traction drift. Il est vrai qu’elle est assez bruyante à l’intérieur mais bon j’aurais dû opter pour un plus gros moteur. Elle a une très bonne reprise et tient très bien les virages. La consommation réelle est d’après moi de 5,2 l aux 100 et de 5,8 quand je pousse le turbo un peu plus. En conclusion mon avis sur Renault Clio 4 reste qu’il s’agit, d’une voiture pas parfaite certes mais convenable.

Le modèle Renault Clio 3 dci 85, consomme moins que la Clio 4 dci 90 INTENS

J’avais une Clio 3 dci 85 privilège, avant d’avoir la Clio 4 dci 90 INTENS, et de mon point de vue la 3 était nettement meilleure 4, surtout au niveau de la consommation 4,5l/100 pour la Clio 3(les rapports sont trop longs sur la 4). Gros point de déception sur la finition. Le capteur de pluie et de lumières est complètement à côté de la plaque, en plus d’un problème de clignotants au bout de seulement 10 mois…

Changement d’embrayage à chaque 55.000km

Véhicule déplorable… 55000km au compteur, l’embrayage doit déjà être changé (prise en charge 50% par Renault), des grincements dans le volant se font ressentir de temps en temps ainsi que des bruits de suspensions.

La Clio reste globalement une voiture bien équipée, avec écran tactile, régulateur de vitesse, clim auto et reste dans l’ensemble agréable à conduire grâce à une très bonne tenue de route. Cependant des bruits de plastiques dans l’habitacle ne tarderont pas à vous gêner, les plastiques sont fragiles et subissent les affres de la route en se rayant vite.

Je me suis séduit par son look au départ, alors déçu après 2ans!

Son look séduisant m’avait tapé dans l’œil, j’ai acquis une Clio 4 IV 1.5 DCI 90 ENERGY DYNAMIQUE ECO2 90G en février 2015. Quelle fut ma déception, en moins de 2 ans j’ai dû l’amener pas moins de 15 fois au garage pour des problèmes d’électronique et autres. J’ai rencontré certaines mésaventures qui auraient pu tourner au drame, en roulant un jour de pluie, les essuie-glaces m’ont lâchée alors que je doublais un camion sur la voie expresse, heureusement que j’ai eu la vivacité d’esprit d’appuyer sur la fonction lave-vitres sans discontinuer, je l’ai échappé belle. Egalement j’ai eu des problèmes avec la boîte de vitesse qui est tombée en panne en moins de 24 heures en plus d’un changement de batterie. Par ailleurs j’ai pu remarquer une consommation anormale d’huile.

Encore une fois, la suspension fait débat, et un radar de recul s’impose pour une visibilité arrière

La Clio 4 IV 0.9 TCE 90 GRAPHITE ECO2 a un design qui a du panache. Cette série limitée est convenablement équipée même s’il lui manque l’allumage automatique des feux et le détecteur de pluie. La Clio 4 est agréable à conduire, confortable, son moteur TCE 90 est dynamique et présente de bonnes reprises.

La direction assistée est leste et répond rapidement. Son point faible : les suspensions ! Pour le conducteur et le passager avant c’est supportable mais pour les passagers arrière, c’est l’enfer, elles sont trop dures. Il faut dire aussi que la visibilité arrière est médiocre, ce qui nécessite l’installation d’un radar de recul à 350 euros chez Renault. Le bloc ventilation avec écran prend de l’espace dans le véhicule et la jambe gauche du passager cogne contre celui-ci, ce qui accroît la sensation de promiscuité.

Le modèle Renault Clio 4 IV 0.9 TCE 95 ENERGY INITIALE PARIS E6 consomme trop!

Après 3 mois d’utilisation d’une Renault Clio 4 IV 0.9 TCE 95 ENERGY INITIALE PARIS E6, je n’en suis pas satisfait, elle consomme entre 6,2/L sur autoroute et 6,8 L/100 en ville, pour une autonomie d’environ 610 km, alors pour bien dire que mon avis sur Renault Clio 4 reste défavorable.

Aussi qu’un autre problème de prise de vent côté conducteur, le pavillon avant gauche est mal fixé, le coffre est étroit, R-LINK a mis 5 jours pour s’activer, Coyote a mis une semaine pour s’activer avant de se désactiver. Pour conclure, les assemblages sont approximatifs, les services ne fonctionnent que moyennement (Coyote) et le service client initiale est aux abonnés absents.

Pas satisfais de la finition de ma Clio 3!

La Clio n’offre pas une finition au top, j’ai eu mieux que ça avec la Clio 3. Le moteur est ni trop mal ni trop bien, un peu creux à bas régime. Mais bon agrément de route, là où ça part en vrille, c’est au niveau des bruits intérieurs à cause du mauvais revêtement, les finitions doivent être perfectibles. Certains détails font penser à une voiture low cost alors que la Clio 4 n’en est pas une.

J’ai dû changer la serrure avant droite 2 jours après la sortie du garage, la porte bloquait ou il fallait débloquer le système avec un tournevis.

Problème de frein aussi!

Claquement de la pédale de frein quand on la relâche . J’ai changé de bloc, le bruit est toujours là, le même bruit très désagréable existe sur les autres voitures du même modèle. Renault me répond que c’est un défaut de conception, et qu’il n y a rien à y faire.

Au bout de 5000 km : le niveau d’huile passe du maxi au mini, Renault me dit que le moteur consomme beaucoup d’huile. Je veux bien y croire mais du maxi au mini en 5000 km je trouve que c’est abusé.

Au bout d’un moment je n’ai plus d’indication du niveau d’huile et suis obligé de tirer la jauge.

Coffre difficilement accessible

Le coffre n’est pas facile d’accès. Tandis que sur la Clio 3 il était possible de rabattre la banquette arrière en 1/3 ou 2/3 très facilement, ce qui offrait un coffre plat et bien plus spacieux. Sur cette Clio, à mon avis, il faut complètement démonter la banquette.
Le GPS n’est pas à jour et Bluetooth fonctionne au gré de ses envies, se connecte et se déconnecte. L’autoradio était hors service après 10 mois

Problème de la climatisation de Renault Clio 3

La Climatisation automatique est défaillante et ne fonctionne pas correctement, c’est soi trop chaud ou trop froid. Il y a même eu un gaz blanc qui s’échappait des aérateurs.

Clio 4 pèse plus que la Clio 3

Mon avis sur Renault Clio 4, c’est qu’elle est pas terrible par rapport à la Clio 3. Plus lourde et offre peu d’autonomie comparé à l’ancienne avec laquelle je faisais 900 à 1000 km. Pas très bien aboutie globalement.

……

Et vous ? les essayeurs de Renault Clio, avez- vous des avis à partager avec nous ? n’hésitez donc pas de nous en faire part pour les discuter !