C-nCAP pour noter les modèles “made in china”

Alors que le niveau de sécurité proposé par les voitures chinoises était beaucoup moins performant que celui des véhicules européens, les modèles chinois se sont rattraper et semblent être de mieux en mieux équipés ces dernières années. La création du C-NCAP en 2006 par le gouvernement chinois, s’inscrivait justement dans la perspective d’améliorer la sécurité et de réduire le nombre des tués sur les routes. Le C-NCAP qui est une méthode d’évaluation de la sûreté d’une voiture, est largement inspiré de l’Euro NCAP.

Les trois principaux tests chinois sont :

  • Collision à 50 km/h avec contact à 100% de la face avant de la voiture.
  • Collision à 56 km/h avec contact à 40% de la face avant de la voiture contre un mur.
  • Collision à 50 km/h contre un mur mobile déformable sur le coté du véhicule.

 

Pareillement à l’Euro NCAP, le système de notation chinois C-NCAP attribue une note à chaque test, laquelle est convertie en étoiles. Cependant, le nombre des points et la méthode de notation différent. En effet, l’ensemble des points pouvant être attribués à un véhicule est de 51 points qui valent 5 étoiles. Ainsi, la notation s’effectue comme suit :

Un test supérieur à 50 points vaut 5 étoiles avec un +, un test entre 40 et 45 points donne une notation de 5 étoiles, un test entre 40 et 41 points vaut 4 étoiles, un test entre 30 et 39 est converti en 3 étoiles, un teste entre 15 et 29 donne 2 étoiles et finalement une note inférieure à 15 points représente une seule étoile. La note « zéro » n’est pas attribuée par le système.